Les coût réels de la sous-traitance en Chine : comment éviter les mauvaises surprises

Nombre de sociétés qui se lancent seules en Chine avec l’objectif de baisser leur coûts de production se laissent séduire par le bas coût de la main d’œuvre comparé aux salaires et charges sociales occidentales, les devis attractifs des fabricants pour les matériaux de base et la mise en place de la chaîne de fabrication. Trop souvent les nouveaux arrivants confondent opportunité et mirage et ne prennent pas en considération le coût d’avoir un problème de qualité, d’avoir à envoyer quelqu’un sur place pour résoudre le problème, d’ouvrir un bureau en Chine ou encore les coûts des dégâts pendant le transport dans un conteneur ou les retards de livraison.

Un rapport d’expertise présenté au Forum International de la Fabrication et de l’Assemblage (Manufacture and Assembly International Forum) aux États-Unis, estime que les coûts cachés de l’externalisation en Chine se montent à 24% du prix total du produit. Et c’est une estimation conservative qui ne prend pas en compte les coûts intangibles comme la contrefaçon etc.

D’après ce rapport la logistique et les transports ajoutent 17%, trouver un fabricant de confiance, 1%, les problèmes de qualité 4%, les communications et déplacements 1% et tout le reste un autre pour cent au prix total du produit fabriqué en Chine.

Et ce calcul ne prend en compte que le coût de fabrication des produits mais il y des coûts associés au processus de production lui-même. Ces coûts sont souvent mal compris parce qu’ils sont imputés sur d’autres budgets : les inspections, la gestion des fabricants et fournisseurs, les procédures et frais de douane, la résolution des problèmes de fabrication, les coûts en énergie, la maintenance, la formation du personnel et les réglementations sanitaires.

Il y a aussi le fait que certains produits ne sont pas adaptés à la fabrication en Chine, comme par exemple les produits nécessitant peu de main-d’œuvre ou ceux qui demandent un calendrier de production flexible.

Autrement dit, il y a une myriade de facteurs à prendre en considération avant de prendre la décision d’externaliser sa production en Chine pour profiter pleinement des opportunités que le pays a à offrir. Une fois que la décision est prise, c’est alors qu’il faut mettre en place tous les outils et les contacts nécessaires pour maximiser les bénéfices de la sous-traitance et en minimiser les risques.

Il existe des fabricants et des fournisseurs fiables dont les sites de production sont situés à proximité d’infrastructures de transport. Encore faut-il trouver ceux qui sont les plus qualifiés pour fabriquer le type de produits que vous envisagez de sous-traiter et mettre en place tous les contrôles nécessaires pour garantir la qualité de la production une fois que la chaîne de production a été testée et est prête à démarrer.

Trop de sociétés ont ignoré ces facteurs et ont voulu se lancer seules dans l’aventure de la sous-traitance en Chine en se laissant aveugler par la perspective de bas coûts de production à l’unité promis par des fournisseurs peu scrupuleux. Lisez quelques cas clients (lien) pour vous rendre compte par vous-même des problèmes potentiels et voyez comment travailler avec un expert de la sous-traitance industrielle peut vous permettre de maximiser vos économies et faciliter la mise en place d’un processus spécialement adapté à vos besoins. Enfin, n’hésitez pas à me contacter pour parler de votre problématique.

Patrick Bogaerts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *